France jeunes à Hyères : Bilan Poitou-Charentes

Mise à jour du 24/04 : bilan de Luc en bas de page

Le bilan du championnat de France pour les jeunes de Poitou-Charentes est globalement très bon autant en terme de résultats que d’apprentissages.

L’équipe des entraîneurs a fait du bon boulot, toujours prêts à s’entraider. Bravo pour votre implication et votre énergie communicative ! Et Luc pour sa 1ère participation en tant qu’entraîneur a convaincu tout le monde, j’espère qu’il continuera à former les jeunes.

Cette année on a beaucoup utilisé les ouvertures du pôle espoirs, avec beaucoup d’efficacité et même une victoires facile – presque écrite à l’avance – pour Alexandre, qui n’a eu qu’à calculer une jolie combinaison pour conclure sa partie. Ça m’encourage à continuer ce travail de formation sur le long terme. J’en profite pour remercier tous les formateurs qui m’ont épaulé dans l’animation et la préparation du pôle espoirs Poitou-Charentes depuis : Sébastien Tranchant, Adrien Demuth, Richard Mocoeur et Siméon Pottier.

Je tiens à remercier tous les parents des jeunes joueurs de Poitou-Charentes, tous les dirigeants de clubs, et tous les dirigeants des comités départementaux. C’est grâce à vous et à votre solidarité qu’on a pu s’organiser efficacement en très peu de temps suite aux refus de financement de la ligue Nouvelle-Aquitaine.

Le bilan par chaque entraîneur (au fur et à mesure que je les reçois) :

Julien :

L’heure est au bilan pour mes 7 élèves et il impressionne. 350 points élo glanés, de forts souvenirs ramenés et du « métier qui rentre » pour tous, moi y compris.

En Pupille, Ayoub Bag, 1295, de l’Échiquier Couronnais, n’a joué que des joueurs plus forts. Sa compréhension stratégique s’est améliorée, il a appris beaucoup d’idées dans les ouvertures. Il est resté déterminé et « posé » tout au long du tournoi. 4,5/9, 86/169, perf à 1452, +76 pts élo.

En Minime Filles, Soha Guitouni, 1575, de l’Échiquier Niortais, m’a fait vibrer et pas mal travailler ! 3 grosses perfs (et demi !) dont 2 dans les dernières rondes. Capable de placer les préparations tout en y ajoutant une dose d’agressivité, parfois victime de ses émotions comme à la ronde 7 où elle abandonne dans une position nulle, Soha évite pièges et elle contre – attaque efficacement. 6,5/9, 6e/77, perf à 1864, +140 pts élo.

En Minime, Bastien Garnier, 1671 de La Tour de Germanicus, a su se relever après des anneaux olympiques (5 « zéros » d’affilée). Des ouvertures contestables mais Bastien s’est bien amusé ! 1) f4 a encore de beaux jours devant lui. Son optimisme et sa combativité lui ramène 3,5/9, 119e/161, perf à 1693, +14 pts élo.

Antoine Babaud, 1749, d’Aytré – La Rochelle Échecs, a fini comme prédit en fanfare : 3/3 contre des 1900 – 2000. Toutes les préparations d’ouvertures ont fonctionné, je n’en crois pas encore mes yeux. Alliant une bonne technique et une « vista » déjà profonde du jeu, Antoine se qualifie d’office pour les championnats de l’an prochain. Avis à mes amis entraîneurs : il en recherche un à l’année. Une pépite presque encore brute. Ne vous battez pas. 6/9, 26e/161, perf à 1981, + 114 pts élo.

Alexandre Carrey, 1527, de l’Échiquier Niortais, a très bien réussi son premier championnat malgré un O-O-O final contre des adversaires (pour l’instant !) plus forts. De nets progrès dans les ouvertures et une attitude positive jusqu’au bout, ce tournoi pourrait être un « déclic échiquéen » pour Alexandre. 3/9, 139e/161, perf à 1648, + 49 pts élo.

En Cadet, Cédric Gaubert, 1980, de l’Échiquier Niortais, 1980, a été le plus « turbulent » sur l’échiquier mais cela n’a couté cher que ronde 7 en cette fin de tournoi : un 2/3 final qui sauve les meubles. Il faudra être plus rigoureux contre les joueurs à priori plus faibles et revenir l’an prochain avec le même enthousiasme et un répertoire construit et révisé. 5,5/9, 35e/114, perf à 1756, – 89 points élo.

En Junior, Léo Barbotte 1747 de l’Échiquier Niortais, s’est bien débattu dans les ouvertures. Exigeant, (nous avons dû trouver l’avantage avec les noirs avec le gambit Marshall en une soirée), notre doyen a mis la médecine de côté toute une semaine pour s’adonner à la tactique dans des parties animées. 4,5/9, 29e/55, perf à 1842, +47 pts élo.

Bravo à tous, notamment aux parents, clubs et comités du Poitou – Charentes qui ont permis à nos jeunes de jouer dans des conditions optimales et conviviales. Peut – être à l’année prochaine, avec ou sans la ligue Nouvelle – Aquitaine.

Xavier :

En pupille, Ilan Enaud, 1493, de St Maixent, fait 5 sur 9 avec une perf à 1546. Lors de la ronde 7 il a largement dominé et contrôlé la partie contre un 1600, mais aux rondes 8 et 9, une fois en vue de la qualification d’office pour l’an prochain, il a commis des erreurs inhabituelles et termine sur deux défaites. En résumé : un bon tournoi, mais il est capable de beaucoup plus. En tout cas Ilan sort du tournoi avec un répertoire d’ouvertures plus affûté que jamais, il devrait faire mouche dans ses prochains opens.

Louise Barbotte, 1240, de Niort, termine sur quatre nulles d’affilée contre des joueuses un peu moins fortes qu’elle. Avec plusieurs fois des finales supérieures, mais des soucis techniques (fous de couleurs opposées !). Le résultat est quand même correct : 4,5 sur 9, perf à 1210. Il reste à travailler la technique en finale pour ramener plus de points l’année prochaine.

En benjamin, Antoine Ducos, 1670, de l’Échiquier Poitevin, fait un excellent 5 sur 9 avec une perf à 1805. J’ai bien apprécié son enfermement de dame contre un 2000 lors de la ronde 8 ! Globalement son jeu est de plus en plus équilibré, il a maintenant assez d’expérience pour bien construire son jeu. S’il se décide à jouer plus d’opens il peut devenir beaucoup plus fort.

Ambroise Aymard, 1411, Échiquier Niortais, fait 3,5 sur 9 et une perf à 1417. Lors des dernières rondes Ambroise a encore obtenu de bonnes positions grâce à sa vista tactique, et il a fait de gros efforts dans la réalisation technique de l’avantage – domaine du jeu qu’on a bossé tous les jours. Il doit encore travailler dans ce domaine, et quand il sera bien au point il passera un cap crucial dans ses résultats. Vu son tempérament déterminé, je pense qu’il va vite franchir ce cap !

En minime, Lucas Mariette, 2221, de Marennes, termine 6e avec 7 sur 9 et une perf à 2223. Il fait un tournoi solide, invaincu avec 5 victoires et 4 nulles. Sa victoire retransmise ronde 9 contre Vincent Christien 2183 est convaincante, avec de longs calculs précis en défense et une contre-attaque en finale bien évaluée. Lucas a enfin un tournoi de référence au championnat de France jeunes – tournoi dans lequel il estime avoir distribué 500 points élo les années précédentes ! Il confirme aussi son excellent niveau cette saison : il a passé un cap et doit maintenant viser l’objectif de monter son élo à 2300. On va travailler sur certaines finales techniques qu’il peut encore améliorer, et on va élargir son répertoire d’ouvertures.

Jeanne Barbotte, 1673, de Niort a fait un tournoi décevant : 5 sur 9 et une perf à 1582. Son implication et son travail pendant le tournoi ne sont pas en cause, elle a fait du bon boulot. Mais c’est tout au long de l’année que Jeanne doit davantage travailler les échecs si elle veut rattraper son retard sur les meilleures de sa catégorie. Elle a toutes les qualités pour devenir très forte, à elle de s’en donner les moyens. C’est tout le mal que je lui souhaite !

En cadet, Alban Dalmard, 1615, de Rochefort, a mal terminé un tournoi très bien entamé : il perd les quatre dernières. Je crois que la forte opposition tous les jours a fini par l’user, et ronde 9 dans une position favorable il manque d’attention et laisse son adversaire contre-attaquer. Résultat 3 sur 9 avec une perf à 1641. Dommage car vu sa bonne compréhension du jeu il peut faire beaucoup mieux.

 

Luc :

Après avoir eu la chance de participer au Championnat de France dans toutes les catégories, j’ai eu le plaisir de me retrouver pour la première fois de « l’autre côté » de l’échiquier dans le rôle de l’entraineur. Je me suis rendu compte que j’avais dû embêter bon nombre de fois mon ancien coach Sébastien Tranchant en lui demandant des prépas farfelues. Je tiens d’ailleurs à le remercier pour toutes ces années qui m’ont permis d’arriver rodé à Hyères.

Merci également à Xavier et Julien qui m’ont fait confiance pour cette année, j’espère que nous aurons l’occasion de refaire un championnat de France jeunes tous les 3 !

En Petit-poussin, j’avais prédit qu’Alexandre Mesnier parviendrait à grappiller quelques points sur la fin de tournoi, il a fait mieux car il a simplement tout raflé sur les dernières parties ! Un 3/3 final qui lui permet de terminer à 4/9 pour son premier championnat de France. Une belle performance qui n’est pas anodine tant Alexandre a progressé sur la semaine. S’il continue à être bien encadré, je n’ai aucun doute sur le fait qu’on le verra batailler dans la catégorie supérieure l’année prochaine !

Après avoir connu un jour de disette dû à quelques erreurs d’inattention, Gabin Muszlak s’est bien ressaisi pour terminer le tournoi avec 5/9 points ! Un résultat plus qu’honorable même si je pense qu’eu égard la qualité de jeu affichée, il aurait sans doute mérité de marquer un point supplémentaire dans ce tournoi relevé. Quoi qu’il en soit, cette semaine aura été bénéfique pour Gabin qui s’est découvert une nouvelle passion pour le Benko et qui comprend de mieux en mieux le milieu de jeu. Bref, un futur bon joueur en perspective !

Concernant Nathan Tellier, il a poursuivi son petit bonhomme de chemin dans ce Championnat de France pour finir le tournoi à 4,5/9 points ! A l’image de Gabin, la qualité de jeu était au rendez-vous, notamment dans les ouvertures où Nathan a emmagasiné beaucoup de nouvelles connaissances. Très mature pour son âge, il a su se montrer patient et créatif dans un grand nombre de ses parties ! Il lui reste encore du chemin à parcourir mais nul doute qu’il sera un habitué des championnats de France jeunes dans les années à venir !

En pupillette, Adelaïde Bodin a connu une fin de tournoi frustrante. En effet, dans 3 de ses 4 dernières parties, elle s’est retrouvée dans des positions gagnantes sans pour autant parvenir à ramener un point. L’amélioration de son niveau de jeu est due à un gros travail dans les ouvertures et une hausse du temps de concentration dans ses parties ! Cela reste encourageant pour la suite de sa jeune carrière échiquéenne !

Je me suis également occupé d’analyser les parties des joueurs qui disputaient les Opens. Dans l’Open A Mathieu Carrey a réalisé un excellent tournoi, il termine avec 6,5/9 et une belle 23ème place ! Dans l’Open B, on peut souligner la performance d’Elouan Ourry qui termine avec 5,5/9 pour son premier tournoi d’envergure ainsi que celle de Matthieu Tellier (petit frère de Nathan) qui réalise le score de 5/9 points ! Bravo également à Elina Ourry, solide joueuse de l’Échiquier poitevin et grande sœur d’Elouan, qui termine avec 4/9 points !

À l’année prochaine !